2012

Coproduits d'éthanolerie pour les bovins : Zoom sur le MILUREXⓇ BE

arvalis

Depuis 3 ans, ARVALIS – Institut du végétal a étudié la valeur énergétique et azotée de 18 coproduits provenant de sites de production d’éthanol, un de ces coproduits est le MILUREXⓇ BE...

Le MILUREX BE provient de l’usine Roquette de Benheim (67). Il se présente sous forme séchée et granulée. Sa teneur modérée en protéines (21% de la matière sèche) s’explique par l’extraction du gluten qui intervient avant la fermentation alcoolique et la distillation.

 

Sa valeur d’utilisation a également été étudiée dans un essai d’engraissement de jeunes bovins charolais sur la station de la Jaillière (44).

 

Le MILUREX BE est crédité d’une bonne valeur énergétique : 83,7% de DMOV, 1,14 UFL/kgMS et 1,12 UFV/kgMS. C’est environ 10% de mieux que le calcul

d’après la composition chimique (sur INRAtion – Prévalim). Cette valeur est proche de la moyenne observée pour l’ensemble des drêches de blé (1,08 à 1,23

UFL), si l’on écarte les données mesurées sur des échantillons ayant trop chauffé (0,95 UFL). Par ailleurs, les variations de valeur énergétique n’ont pas pu être reliées à des différences de composition chimique.

 

Quant à la valeur protéique, la part de PDIN dans la MAT du MILUREX BE s’élève à 62% (soit une valeur PDIN de 132 g/kgMS). Cette valeur est très proche de la moyenne établie à 61% de la MAT (plage de 56 à 69%).

Sa valeur PDIE atteint 48% de la MAT (103 g/kgMS) ce qui la fait figurer en bonne place dans la large fourchette des valeurs observées (21 à 52 % de la MAT).

 

Chez les jeunes bovins charolais une ration avec le MILUREX BE associé à de la pulpe de betterave déshydratée en ration sèche (2/3 - 1/3) a été comparée à une ration témoin constituée de céréales (48% blé et 27% maïs), de tourteau de colza (17%) et pulpe de betterave (5%).

La ration céréales/tourteau de colza assure de bonnes performances, aussi bien en terme de GMQ (1027 g de carcasse/jour) que d’efficacité alimentaire (7,49 kgMS/kg de gain de carcasse). La ration contenant le MILUREX BE permet une aussi bonne croissance (1036 g de carcasse/jour). En revanche, la consommation de MS étant supérieure (+8,3%), l’efficacité est moins bonne (8,04 kg MS / kg de gain de carcasse) que celle du lot témoin.

L’approche économique montre un équilibre de coût alimentaire qui s’établit à un prix du Milurex BEⓇ légèrement supérieur à celui des céréales.

Il faut aussi noter qu’avec seulement 15% d’amidon, cette ration « tout concentré » présente moins de risque d’acidose pour les animaux ; ceux-ci ont d’ailleurs consommé un peu moins de paille.

 

 

>> Télécharger le pdf pour lire la suite de cette étude (ARVALIS – Institut du végétal)